En partenariat avec les parties prenantes, MCM a organisé des formations sur la teinture, la broderie et la couture à la machine au profit de 81 femmes à Akjoujt et Bennichab. Ces formations ont permis aux participantes d'acquérir de nouvelles compétences qui leur ont permis de créer leurs propres businesses.

Développement de l'éducation, de la formation et des moyens de subsistance

MCM a créé, à travers les besoins de son opération plus de 2 000 emplois liés directement ou indirectement à la mine. Nous croyons fermement à la portée de notre objectif de contribution positive au devenir des communautés locales à travers le développement des compétences et de l'emploi qui sont au cœur de nos préoccupations. C'est à ce titre que nous aidons à créer les conditions durables de génération de moyens de subsistance durables qui dépasseront la durée de vie de la mine, grâce à des investissements dans l'éducation, la formation et la diversification de l'industrie locale.

  • L'objectif principal des programmes communautaires de MCM est de doter les communautés locales de compétences et de capacités adéquates afin de créer des emplois et de générer des moyens de subsistance durables et indépendants de la mine et qui subsisteront après la fermeture de l’opération de MCM qui est prévue en 2022.
  • L'un des principaux objectifs des programmes communautaires de MCM, est de développer les compétences et les capacités des populations locales. L'objectif est de créer des emplois et des moyens de subsistance indépendants de la mine, qui pourront subsister après la fermeture de MCM. La fin de la durée de vie de la mine commencera en 2017, avec sa fermeture prévue pour 2022.
  • En matière d’éducation MCM fournit les appuis suivants :
  • La réhabilitation de 6 écoles fondamentales afin d’améliorer les conditions d’éducation des élèves
  • Formation des enseignants des zones rurales sur le système multigrade pour optimiser les opportunités d’éducation pour tous les enfants en âge de scolarité et réduire les abandons scolaires et celle des directeurs des écoles sur les principes de base de la gestion et de l’administration scolaire ;
  • La prise en charge de cours supplémentaires pour les élèves candidats aux examens de fin de cycles scolaires : Concours d’entrée en première année du secondaire, Brevet d’études du premier cycle (BEPC) et Baccalauréat (BAC). Cette appui a substantiellement amélioré les taux de réussite entre 2012 et 2019 (concours : 40.2% - 55%, BEPC : 7.7% - 32.2% ; Bac : 2.3% - 27.4%) et par rapport aux taux nationaux (Concours: L 55%-N 52.9% ; BEPC: L 32.2%-N 40.2% ; BAC: L 27.4%-N 17.2%).
  • L’octroi à ce jour de 10 bourses à l’étranger en faveur d’étudiants mauritaniens qui, veulent se spécialiser dans des disciplines ayant trait à l'exploitation minière et sont désireux de développer leurs carrières dans l'industrie minière.
  • En matière de formation les programmes communautaires mettent l’accent sur les femmes et les jeunes étant les segments les plus vulnérables et sensés restés sur place après la fermeture de la mine. L’objectif étant de les équiper de connaissances et compétences leur permettant de réduire durablement les impacts des conséquences négatives de la fermeture de la mine en prenant à leur charge la couverture de leur besoins de base.
  • La formation des jeunes qui vise leur insertion dans le tissu socio-économique et leur accès aux nouveautés de l’heure a été axée, après large concertation avec toutes leurs instances, sur l’amélioration de leurs capacités techniques en menuiseries, soudure, maçonnerie, électricité et peinture à travers des formations d’apprentissage formel et des opportunités de pratiques d’une part et d’autre part en langue française et anglaise, sciences de l’information et en gestion de carrière auxquelles plus de 150 jeunes ont été exposés. 33 jeunes ont reçu des formations dans les ateliers de l'entreprise.
  • La formation des femmes a ciblé l’acquisition de compétences de base relatives à des créneaux porteurs sûrs et à rentabilité durable localement et sur le plan national pour les femmes qui ont été identifiés de façon participative avec les femmes par une étude spéciale en la matière. A ce titre 81 femmes ont été formées dont 41 en techniques de teinture et 40 de couture à la main et broderie dont 61 à Akjoujt et 20  à Bennichab dont les activités continuent à ce jour sous forme de petits groupements et d’individu. 125 femmes bénéficient chaque année d'un programme d'alphabétisation qui propose des cours de calcul, d'écriture, de lecture et de gestion de petites entreprises. 575 femmes d'Akjoujt ont bénéficié de ce programme au cours des 5 dernières années.
  • Dans le cadre de sa volonté de renforcement des opportunités économiques des communautés locales MCM, à travers ses  politiques d’achat  et d’emploi, donne priorité, autant que possible,  aux prestations locales en matière d’approvisionnement et de services pour créer des revenus supplémentaires précieux aux personnes et à leurs familles. C’est dans ce cadre que MCM  travaille avec des entreprises locales en vue de relever leur niveau de performance technique pour pouvoir compéter aux marchés de services à se développer à moyen et  long terme.